Le Sixième sommeil

9782226319296-j.jpg

 

Auteur : Bernard Werber

Titre original : –

Traduction : –

Édition : Albin Michel

Pages : 399

Date de parution : Septembre 2015

sans-titre-3-copie

Depuis sa plus tendre enfance, Jack Klein maitrise l’art du sommeil depuis que sa mère lui a appris comment rentrer dans les différentes phases, et ce, afin de développer toutes ses facultés. Alors que cette dernière travaille activement à la recherche d’une sixième phase du sommeil, elle disparait subitement. Au même moment, Jacques rencontre son futur lui-même dans ses rêves lui intimant de se rendre en Malaisie, au sein de la tribu des Sénöis. Ce peuple organisant leur vie autour du rêve lucide, va avoir des choses à lui apprendre …

sans-titre-5-copie

J’étais assez intriguée par ce roman traitant du sommeil et des rêves. C’est un sujet qui m’a toujours interpellé puisque je me souviens moi-même souvent des rêves que je fais. Et je me demande toujours s’ils veulent dire quelque chose, si ce sont des messages de mon inconscient, ou simplement un amalgame de toutes les choses qui ont pu me marquer dans la journée. De plus, on sait que le sommeil tient un part importante dans notre vécu, il représente un quart  de notre vie et il est important pour notre équilibre. Bref, le roman traite d’un sujet sur lequel beaucoup de questions restent encore sans réponses et j’étais donc curieuse de savoir quelles seraient les idées de l’auteur.

Malheureusement, Mr Werber n’a pas réussi à capter mon attention. J’ai trouvé le début très long, voir ennuyeux et l’intrigue peine à se mettre en place. Pendant un bon premier quart du livre, j’ai eu du mal à comprendre où est-ce que l’auteur voulait en venir et ça m’a bien ralenti dans ma lecture. J’ai ensuite eu un regain d’intérêt lorsque Jacques rencontre son futur lui-même et qu’il fait la connaissance du peuple Sénöis (qui existe réellement). Il y a un peu plus d’actions et j’ai pris plus de plaisir à suivre l’évolution des personnages. Cependant, j’ai été un peu perturbé par le style de l’auteur. Pourtant, il ne s’agit pas du premier Werber que je découvre, je connais donc son écriture un peu particulière. Par exemple, il ne respecte pas forcément une chronologie normale, il va directement au but sans se demander si cela se passerait de cette manière dans la réalité. Sur ses autres romans ça ne m’avait pas gêné mais j’ai été plus perturbé ici … De même qu’il y a de nombreuses facilités, comme lorsque Jacques et le peuple Senoïs récupèrent un bateau de mercenaires et qu’ils y trouvent exactement tout ce dont ils ont besoin en terme matériel et technologique … Autant de choses qui ont eu pour effet que je ne sois pas rentrée complètement dans le roman.

Bien sûr, on retrouve tout de même certaines idée de Werber (comme dans tous ses autres romans) par exemple sur le problème de la surpopulation ou encore l’idée de conscience collective. Des théories franchement intéressantes mais qui ne sont pas assez exploitées à mon goût. On retrouve également quelques clins d’œil comme le nom de famille du personnage principal : Klein, qui peut faire référence à bon nombre de personnalités, ou encore l’apparition dans le livre d’un certain Franck Thilliez … Enfin la théorie générale sur une sixième phase de sommeil avait au départ titillé ma curiosité mais au final elle ne m’a pas subjugué tant que ça

J’ai donc été déçue par ce roman, peut-être parce que j’en attendais trop par rapport au thème proposé … C’est dommage …

sans-titre-6

4 / 10

 

imagesgfgfgg

fleche Lorsqu’il était journaliste scientifique, l’auteur a réellement rencontré le peuple Sénoïs.

fleche L’idée de faire rencontrer à son héros son futur lui-même est venu à Werber alors qu’il participait à l’émission « une parenthèse inattendue ». Dans celle-ci l’animateur Fredric Lopez lui avait demandé de téléphoner symboliquement à son jeune lui-même et de lui parler.

fleche L’auteur note toujours tous les rêves qu’il fait.

fleche Quand on lui demande quel réalisateur est-ce qu’il choisirait pour mettre son roman à l’écran, il répond Tim Burton !

19 commentaires sur « Le Sixième sommeil »

    1. Non en effet ce n’est pas celui que je conseillerais pour le découvrir, pour ma part j’ai été beaucoup plus séduite par la trilogie des fourmis (c’est très original, dans le sens spécial ^^ mais intéressant!) ou la trilogie des micros humains 😉

      J'aime

  1. Je n’ai jamais lu cet auteur. Moi aussi j’aime beaucoup les livres touchant aux rêves car je me souviens régulièrement de ce que j’ai pu rêver la nuit. Je dois dire que les histoires de cet auteur ont l’air très particulières et peut-être même un peu trop pour moi. Je ne pense pas en découvrir plus pour le moment !

    Aimé par 1 personne

    1. C’est un auteur particulier, je pense que soit on aime, soit on adhère pas du tout … Après c’est quelqu’un qui fourmille d’idées qu’il nous présente dans ses livres sur pleins de sujets différents (c’est vraiment intéressant!!!). Mais je comprends que tout le monde n’adhère pas 😉

      J'aime

    1. Exactement, c’est toujours très intéressant, pleins d’informations, il nous donne toutes les idées qu’il a en nous laissant en faire ce qu’on veut 🙂 J’espère que tu auras un meilleur avis que moi sur ce livre, j’ai hâte de savoir ce que tu en auras pensé 😉

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s