Le temps est assassin

9782258136700

 

Auteur : Michel Bussi

Titre original : –

Traduction : –

Édition : Presses de la Cité

Pages : 532

Date de parution : Mai 2016

sans-titre-3-copie

1989. Comme chaque été, Clotilde, 15 ans, est en vacances en Corse avec ses parents et son frère. Mais sur une route escarpée, le voiture rate un virage et plonge dans le vide. Elle est la seule survivante. 2015. Clotilde décide pour la première fois de revenir sur les traces de l’accident en compagnie de son mari et de sa fille. Alors qu’elle voit dans cet acte l’occasion de se recueillir, elle reçoit une lettre. Une lettre de sa mère, morte 26 ans plus tôt …

sans-titre-5-copie

Ce roman est mon tout premier Bussi !! Un auteur dont j’entends beaucoup parler et dont les romans ont plu à beaucoup de monde. J’ai donc commencé par le dernier sorti et j’ai été plutôt ravie de ma lecture.  On trouve une enquête prenante, pleine de mystères dans le très beau décor de l’île de beauté.

Dès le premier chapitre, l’auteur nous plonge dans l’ambiance avec ce fameux accident. Une scène brutale, choquante que l’auteur nous décrit sans prendre de pincettes. J’ai de suite trouvé ça terrible pour Clotilde qui a vu tous les détails de cette boucherie et qui est la seule à s’en être sortie. Du coup, on compati de suite pour elle, elle devient attachante. On la retrouve ensuite 26 ans plus tard, à l’endroit fatidique pour se recueillir et pour que son mari et sa fille puisse la comprendre. Malheureusement, ce n’est pas tellement le cas … Je les ai trouvé très détaché et pas vraiment compréhensifs … Puis elle reçoit la fameuse lettre dans laquelle elle reconnait l’écriture de sa mère. A partir de là, l’histoire est lancée avec cette fameuse question : l’accident en était-il vraiment un ? Que s’est-il réellement passé cet été 1989 ?

Afin d’élucider tous ces mystères le roman nous propose deux points de vus en alternant le passé et le présent. Le passé nous est conté grâce au journal intime que tenait Clotilde alors qu’elle avait 15 ans. On trouve alors les états d’âmes d’une jeune fille mal dans sa peau, différente, qui a du mal à s’intégrer. Même si elle parait mature pour son âge, elle a bien les réactions d’une fille de 15 ans (de plus, elle nous renvoie dans les années 90 avec tout ce qui définit cette période en termes de musiques et de films, ça m’a souvent fait sourire). Grâce à elle, nous allons tout savoir de ses vacances pendant les quelques semaines qui ont précédés le drame. Dans le présent, on retrouve une Clotilde adulte, qui a su se reconstruire malgré les épreuves et qui va faire tout ce qu’elle peut pour comprendre toutes ces incohérences liées à l’accident. J’ai vraiment aimé cette alternance qui nous permet de mieux comprendre  Clotilde, ce qu’elle a vécu, les gens qu’elle côtoyait à l’époque et ce qu’ils sont devenus. On découvre ainsi toute une palette de personnages qui peuvent avoir un lien avec l’accident …

Le roman nous présente donc des mystères bien menés qui m’ont donné envient de découvrir le fin mot de l’histoire. Tout au long du récit on ne cesse en effet de se poser des questions sur l’accident, se demandant s’il s’agit d’une histoire de famille, d’un règlement de compte, d’une question de pouvoir (en rapport avec le territoire de la presque île que certains veulent touristiques et d’autres non) ou un réel accident. Beaucoup de thèmes sont ainsi abordés, chacun nous mettant sur une piste différente.

En conclusion, j’ai vraiment apprécié cette histoire pleine de rebondissements. Je lierais d’autres romans de cet auteur avec grand plaisir !

sans-titre-6

8,5 / 10

24 commentaires sur « Le temps est assassin »

  1. J’ai vraiment hâte de le lire celui-ci, j’attends sa sortie en poche avec impatience. Pour l’instant mon préféré reste « N’oublier jamais » et j’ai beaucoup aimé « Un avion sans elle », si tu veux en lire d’autres de Bussi 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Je n’ai pas lu ce Bussi, mais ton avis est très sympathique.
    J’avoue ne pas savoir sur quel pied danser avec cet auteur. J’ai lu une perle (« Nymphéas Noirs ») et me suis arrachée les cheveux devant d’autres livres (en particulier « Maman a tort »). Soit ça me plaît, soit je m’ennuie. Du coup, je vais réfléchir avant de lire « Le temps est assassin »… Cela dit, d’après ton article, ce roman devrait me plaire.^^

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprends tout à fait! C’est difficile quand un même auteur nous surprends puis nous déçoit … Pour le coup, avec Bussi je n’ai pas d’autres point de comparaison mais j’ai bien aimé, l’histoire donne envie de savoir le pourquoi du comment ^^ Hâte d’avoir ton avis si tu te lance dans sa lecture, en espérant que tu apprécieras 😉

      Aimé par 1 personne

        1. Ah bah clairement, Nymphéas Noirs est mon favori.^^ Si tu aimes l’Art/l’impressionnisme, tu devrais accrocher.
          Je ne sais pas. Comme j’ai déjà pas mal à lire avant et que je suis déjà à trois/quatre lectures de cet auteur, je préfère patienter un peu. 😉

          Aimé par 1 personne

  3. Comme tu le sais (et si tu t’en souviens ^^), j’ai beaucoup aimé Nymphéas Noirs du même auteur, un roman absolument génial ! J’ai très envie d’en lire d’autres de lui et grâce à ta chronique je pense que celui-ci sera le prochain, le résumé et ta chronique donnent trop envie !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui je me souviens bien 😀 C’est d’ailleurs celui que l’on conseil généralement quand on parle de cet auteur 😉 Ce sera donc donc mon prochain de Bussi! En tout cas merci beaucoup, je suis ravie d’avoir pu te donner envie de découvrir ce roman et j’espère qu’il te plaira 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s