89 mois

couv69252610

 

Auteur : Caroline Michel

Titre original : –

Traduction : –

Édition : Preludes

Pages : 282

Date de parution : Mai 2016

sans-titre-3-copie

Jeannes à 33 ans. Fraichement séparée, elle commence à réaliser que la vie avance à grand pas et qu’elle n’a pas la vie de famille qu’elle espérait. Elle se donne alors un but : celui de devenir maman avant ses 40 ans. Il lui reste alors 7 ans, soit 89 mois pour réaliser son rêve, et ce quel que soit la façon de le faire. Entourée de ses proches, elle ne reculera devant rien et fera tout son possible pour avoir un enfant.

sans-titre-5-copie

J’ai craqué sur ce roman de par sa couverture toute mignonne, mais également grâce au sujet évoqué. On est dans une histoire qui se place complètement dans notre actualité. J’étais donc assez impatiente de découvrir ce livre pour savoir quel serait les moyens mis en œuvre par Jeanne afin de réaliser son rêve. Et je n’ai pas été déçue ! Même si je n’étais pas toujours d’accord avec les choix de l’héroïne, j’ai aimé suivre son évolution.

Dès les premières pages nous faisons la connaissance de Jeannes, cette jeune femme qui, après une déception amoureuse, ne croit plus vraiment en l’amour. On se rend alors immédiatement comte qu’elle ne souhaite pas trouver un mari pour avoir des enfants. Tout ce qu’elle désir, c’est devenir maman. Elle représente donc la femme moderne, celle qui n’a pas forcément besoin d’un homme pour s’épanouir, qui avance seule dans la vie en étant heureuse ainsi. Elle est entourée d’un groupe d’amis assez différents les uns des autres qui vont la freiner ou la pousser dans ses démarches.

Jeanne est attachante, on comprend bien son envie de maternité qui va devenir une obsession et on se demande si elle va arriver à ses fins. Pour se faire, elle va multiplier les actions et c’est là que je n’ai pas toujours été d’accord … En effet, l’une de ses idées est d’avoir des relations sexuelles avec le plus d’hommes possibles pour augmenter ses chances (sans leur dévoiler son objectif bien sûr). A ce moment-là, j’ai quand même grincé des dents. Qu’elle veuille un enfant, d’accord. Mais à n’importe quel prix ? Non !! A aucun moment elle pense aux conséquences de ses actes, notamment en termes de maladies. Pourtant, on vit dans une société où on nous met en garde constamment contre ces dangers. De plus, elle ne songe jamais au futur, à ce qu’elle dira à son enfant lorsque celui-ci sera en âge de comprendre. Elle ne cesse de répéter qu’elle arrivera très bien à élever un enfant toute seule mais on ne peut pas s’empêcher de se demander si elle a vraiment réfléchis à tout ça … J’avoue, j’ai parfois trouvé ses réactions égoïstes, comme si son désir de maternité n’était qu’un caprice. Pour le coup, j’aurais été assez d’accord avec ses amies à tenter de la dissuader

Malgré tout, j’ai aimé cette histoire. Comme je le disais, on a un sujet actuel. On n’est plus à l’époque où on se mariait à 20 ans pour avoir des enfants à 25. Maintenant, la vie de couple n’est pas forcément une priorité et on retrouve beaucoup plus de gens arrivant à la trentaine en étant célibataire. Quant au désir de maternité, c’est aussi très répandu chez les femmes, qu’elles soient seule ou non. Ici, on découvre donc les obstacles qu’elles peuvent rencontrer, ainsi que les difficultés pour une femme ou un couple d’avoir des enfants (de façon naturelle ou non). Donc on peut comprendre l’héroïne dont la vie s’inscrit dans son temps en se demandant : à sa place qu’aurait-on fait ? Enfin, que l’on soit d’accord ou non avec elle, on a quand même une histoire touchante, qui ne tombe pas dans la mièvrerie ou la niaiserie. On a une histoire humaine, tout simplement.

sans-titre-6

8,5 / 10

 

imagesgfgfgg

fleche L’idée de cette histoire est venue à l’auteur alors qu’elle avait une amie qui, arrivée à la trentaine, ne cessait de se demander comment elle ferait pour avoir des enfants si elle ne trouvait personne

fleche L’auteur elle-même n’était toujours d’accord avec les choix de son héroïne. Elle déclare qu’il arrive que les personnages puissent échapper à leurs auteurs. Même s’ils les aiment, ils peuvent ne pas aimer ce qu’ils leur font faire.

37 commentaires sur « 89 mois »

  1. J’ai toujours trouvé cette couverture très jolie ! Et du coup, le livre me tentait bien.
    Après par rapport à ce que tu dis, en effet je ne trouve pas que le fait de coucher avec un maximum d’homme soit vraiment la solution, déjà pour les maladies et tout ça certes, mais aussi pour l’enfant… Parce que bon même si elle veut un enfant, il faut aussi penser à lui plus tard. Même si elle pense pouvoir l’élever toute seule, le pauvre serait bien content d’avoir un papa à ces côtés. Même s’il existe de plus en plus de parents célibataires maintenant, c’est quand même pas l’idéal pour l’enfant ! 🙂
    Mais sinon, ce livre me tente vraiment ! 😉

    Aimé par 1 personne

    1. J’avoue j’ai craqué sur la couverture avant tout ^^
      C’est aussi ce que je me suis dis pour l’enfant, à savoir comment elle lui expliquera les choses … Et le rôle de deux parents est en effet plus stable! En tout cas c’est un roman qui fait réfléchir 😉

      Aimé par 1 personne

  2. C’est chouette qu’il t’ai plu, le thème ne m’attire pas énormément par contre.
    Notamment car, les 30 ans arrivant bientôt, pas mal de monde se croit permis de me dire « alors les bébés c’est pour quand? », « attention l’horloge tourne » et j’ai parfois des envies de meurtres du coup :p

    Aimé par 1 personne

  3. J’avoue que le côté « je couche avec tout le monde pour multiplier mes chances » est un peu olé olé… Comme tu le soulignes, l’aspect préventif est complètement mis sur la touche. Le comportement de cette femme (même si je peux tout à fait comprendre son désir de devenir maman) est sur le coup un peu immature. Elle le laisse totalement envahir par son désir et oublie les risques. Après, d’une certaine manière, ça reflète notre société. La sexualité reste un tabou et les gens en oublient les risques. Et il est parfois difficile de mettre ses émotions et ses envies de côté :s

    Aimé par 1 personne

    1. Oui c’est tout à fait ça, une certaine immaturité qui peut exaspérer en tant que lecteur … Et oui tout a tout a fait raison, c’est assez représentatif de notre société, c’est un roman qui s’inscrit vraiment dans son temps!

      J'aime

  4. Ce livre ne me tente pas plus que ça même s’il a l’air pas mal, par contre je pense qu’il pourrait m’intéresser quand l’envie d’avoir un enfant me titillera vraiment 🙂 (je me vois bien lire pleins de livres sur les enfants, les femmes enceintes, l’accouchement et les bébés quand je serais enceinte)

    Moi ce qui m’interpelle le plus dans le comportement que tu décris de l’héroïne, c’est le fait qu’elle essaye de tomber enceinte sans en parler aux HOMMES avec qui elle couche. Ils ont peut-être pas envie d’avoir un enfant avec une inconnue non ? Quand bien même ils ne sont pas au courant, c’est comme si on nous prélevait une ovule sans nous demander notre avis pour aider un père célibataire à avoir un enfant. M’enfin l’enfant va quand même avoir une partie de cet homme en lui, et le mec le saura même pas… Voilà ce qui me choque le plus, en dehors de cette histoire de maladie pour laquelle je suis d’accord avec toi ^^ Et comme tu dis, si l’enfant veut savoir qui est son père plus tard et le rencontrer ça risque d’être compliqué XD

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprends, je suis sûr que je ferais aussi parti de celles qui lieront plein de livres sur le sujet =P
      Je suis complètement d’accord avec ce qui te choque! Pour le coup je n’étais tellement pas d’accord avec l’héroïne!! Pour le coup on a vraiment l’impression qu’elle utilise les hommes comme des objets et j’estimais aussi qu’ils avaient le droit de savoir …

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s