Chroniques Merveilleuses, tome 1 : la flèche du Scythe

ob_db9766_la-fleche-du-scythe-c1-6x9

 

Auteur : Sébastien Morgan

Titre original : –

Traduction : –

Édition : Auto édité

Pages : 261

Date de parution : Novembre 2016

sans-titre-3-copie

Nous sommes au IIIe siècle après JC. L’Empire romain prédomine par sa grande puissance, c’est pourquoi plusieurs peuples souhaitent son effondrement. C’est le cas des peuples goths qui tentent une alliance afin d’unir leurs forces. Mais les romains ont leurs propres soldats d’élites prêts à tout pour sauver l’Empire. Parmi eux, Yares, un auxiliaire scythe envoyé pour assassiner le roi de l’alliance goth. Par ce geste il ne sait pas qu’il met en mouvement des forces bien plus sombres et grandes que lui …

sans-titre-5-copie

Tout d’abord je tiens à remercier Sébastien Morgan qui m’a proposé de lire son roman. J’ai accepté avec plaisir, contente de pouvoir découvrir un nouvel auteur auto édité. De plus, je dois avouer que le résumé m’a pas mal intrigué, sans compter la façon dont le roman est présenté : « Il plaira tant aux amateurs de l’Empire Romain qu’aux inconditionnels des sagas fantasy ». C’est tout à fait moi ! Et je dois dire que j’ai été conquise pas cette lecture qui m’a beaucoup plu.

Alors je ne sais pas trop dans quelle catégorie ranger ce roman. On pourrait penser à un roman historique puisqu’il se passe dans notre monde, dans l’Antiquité romaine avec tout ce qui caractérise cette période. On retrouve ainsi l’Empereur, l’importance militaire avec toute sa hiérarchie (les cohortes, les officiers, les centurions et légionnaires), cette volonté de conquêtes territoriales et surtout de conservation de la grandeur de l’Empire. Le milieu citadin est également dépeint avec les différentes classes sociales, le pouvoir apporté par l’argent (les familles les plus riches étant les plus respectées) et la condition des esclaves. Mais d’un autre côté, on a beaucoup de codes liés à la fantasy : la magie, les forces obscures (dont on ignore ce qu’elles sont vraiment), ainsi que les créatures qui sont mythologiques ici. Ce mélange peut paraitre un peu particulier mais au final il est vraiment bien dosé et ça ne choque pas. J’ai trouvé que l’auteur avait su jouer autant avec les éléments historiques que fantastiques.

Je reconnais toutefois que le début a été un peu difficile pour moi. En entre directement dans une scène sans savoir vraiment quel est le contexte général (je me suis plusieurs fois reporté au résumé pour mieux comprendre). Beaucoup de personnages rentrent en scène, beaucoup de peuples et je me suis parfois demandé dans quel camp est-ce qu’ils étaient. Mais ! Une fois ces difficultés passées, j’ai vraiment apprécié ma lecture, étant complètement immergée dans l’histoire. On y suit simultanément plusieurs personnages qui donnent lieu à différentes intrigues qui se croisent. Bien sûr j’ai adoré l’histoire et l’évolution de Yares, ce scythe qui, tout en défendant l’Empire, cherche à retrouver la sorcière qui a tenté de tuer sa femme et son fils. En parallèle on suit justement son fils, Mercurius qui a le chic pour se mettre dans le pétrin. Quant à Gaius Tarquini, riche et puissant citoyen, on peut observer les moyens qu’il met en œuvre pour garder sa suprématie.

Au final on a une histoire très prenante, pleines d’actions et de mystères. J’ai vraiment apprécié la période historique choisie par l’auteur (pour ma part je n’ai pas lu beaucoup de livre traitant de l’Antiquité) et tout le côté magique qui reste crédible puisqu’on sait que les anciens avaient de nombreuses croyances dans ce domaine. Je découvrirais donc avec plaisir la suite de cette saga !

sans-titre-6

9 / 10

 

imagesgfgfgg

fleche L’auteur a décidé de traité de la période de l’Antiquité qui est une période de troubles (autant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’Empire), donc idéal pour une saga historico-fantastique.

fleche Concernant ses habitudes de lectures, Sébastien Morgan reconnait préférer écrire le matin ou le soir et toujours en présence de musique, ce qui l’aide à créer une ambiance. Pour ce roman, c’est le groupe Wardruna qui a accompagné ses écris. Cette musique profonde et mystérieuse lui a de suite évoqué l’insondable forêt ainsi que la sorcellerie d’Alara.

24 commentaires sur « Chroniques Merveilleuses, tome 1 : la flèche du Scythe »

  1. La couverture du livre m’intriguait déjà beaucoup et j’avais hâte de lire ton avis dessus, eh bien j’ai encore plus envie de le lire maintenant 😀 J’espère pouvoir le découvrir rapidement, cet univers m’attire beaucoup!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s