Le journal de Bridget Jones

1507-12

 Auteur : Helen Fielding

Titre original : Bridget Jones’s diary

Traduction : Arlette Stroumza

Édition : J’ai Lu

Pages : 343

Date de parution : Octobre 2013

1ère parution : 1998 chez Albin Michel

Sans titre 3 - Copie

Bridget Jones est une trentenaire, célibataire vivant à Londres. Alors qu’elle désespère de trouver l’homme de sa vie, ses parents et leurs amis ne cessent de lui faire remarquer qu’à son âge, elle devrait trouver quelqu’un. Heureusement, elle peut compter sur le soutien de ses amis, ainsi que sur son caractère bien trempé pour relever la tête et prendre en main son avenir.  

Sans titre 5 - Copie

Qui ne connait pas Bridget Jones ?! Cette femme maladroite au possible mais tellement attachante !! Personnellement, ce sont les films que j’ai vu en premiers, et que je connais par cœur maintenant, qui m’ont donné envie de découvrir les livres. On découvre ainsi un Orgueils et Préjugés des temps modernes avec des situations complètement savoureuses !

 J’ai beaucoup aimé l’originalité lié au fait qu’on lise le journal de Bridget avec ses variantes de poids, de calories et autres addictions. Elle parle comme n’importe qui écrirait dans son journal : avec des phrases simples, parfois sans sujet et quelques abréviations. Du coup, ça permet de vraiment rentrer dans son univers et avoir accès à toutes ses pensées. Et bien sûr, je pense qu’on ne peut que se retrouver dans ce personnage qui représente bien les femmes d’aujourd’hui : obsédée par son poids, par son âge et le fait qu’elle soit encore célibataire, qui sort avec ses amis quand elle a besoin qu’on lui remonte le moral, qui a ses fantasmes, ses peurs, ses envies, ses angoisses, bref une femme qui pourrait être n’importe qui.

Alors c’est vrai qu’il n’y a pas de réelle intrigue. On n’attend pas la fin avec impatience pour découvrir un grand secret. Mais on se contente de suivre la vie de l’héroïne qui connait tout de même son lot de mésaventures. Abonnée à la malchance, Bridget multiplie les situations embarrassantes, que ce soit dans sa vie personnelle ou professionnelle. Mais elle muri aussi et apprend de ses erreurs.

Bien sûr, même en les connaissant à travers les films, j’avais hâte de rencontrer les deux messieurs que sont Marc Darcy et Daniel Cleaver ! Finalement, j’ai été étonné de voir que Daniel est beaucoup plus présent, il y a beaucoup moins de scène avec Marc. Et même si je connaissais l’issue de l’histoire, je n’ai pas pris moins de plaisir à lire les situations que Bridget pouvait vivre avec l’un ou l’autre ! C’est toujours un régal !

En résumé, une très agréable lecture pour moi, un livre coup de cœur avec une histoire pleine d’humour et de bons sentiments comme je les aime ! Oui, je suis fan de Bridget Jones !

Sans titre 6

10 / 10 gifs-coeur-img

 

imagesgfgfgg

Flèche  Le roman a d’abord été publié sous forme de nouvelles dans les journaux The Independent et The Daily Telegraph, en 1995 et 1996.

Flèche  L’auteur reconnait qu’elle s’est inspirée du roman Orgueils et Préjugés, elle déclare «j’ai piqué sans vergogne l’intrigue dans Orgueil et Préjugés pour le premier roman. Je trouve qu’elle a été très bien agencée depuis plusieurs siècles et [Jane Austen] ne m’en voudra sûrement pas. ». On retrouve également des ressemblances dans les caractères des personnages.

Flèche  En 2001, le roman est adapté au cinéma et connaitra un succès international

le-journal-de-bridget-jones-104594_w1000.jpg

13 commentaires sur « Le journal de Bridget Jones »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s